Un César pour l'animation - Pétition lancée, et lettre ouverte.

Publié le 23 Février 2010

les-cesar-du-cinema.gifPour réclamer la place qui est due au cinéma d'animation, l'APC (association des producteurs de cinéma), la SACD et le SPFA (syndicat des producteurs de films d'animation) lancent une pétition destinée au Président et administrateurs de l'Académie des César. But : la création d'un César du fikm d'animation. Une requête légitime au regard de la créativité de ce genre en France.


La lettre ouverte souligne que chaque année avec la remise des César, l'Académie offre un formidable coup de projecteur sur l'industrie cinématographique et permet de mettre en valeur la diversité et la créativité de la production française.  Mais le film d'animation a jusqu'ici été oublié de cette célébration. Un genre pourtant éminemment cinématographique au même titre que le film documentaire qui est désormais reconnu comme une catégorie spécifique. Par ailleurs, il représente une part substantielle des entrées salles, avec 20 à 30 millions de spectateurs chaque année.



"Le cinéma d’animation français ne cesse de se développer et certains films ont rencontré un très grand succès populaire au cours des dernières années : Kirikou et la sorcière et Kirikou et les bêtes sauvages, La prophétie des grenouilles, Azur et Asmar, Arthur et les Minimoys et Arthur et la vengeance de Maltazard, Persepolis …


De plus la production  française a montré que le long-métrage d’animation pouvait toucher un public très large : Peur(s) du noir,  Renaissance, Les triplettes de Belleville, Le chien, le général et les oiseaux, Les Lascars  …


Des films ambitieux et témoignant de la créativité des talents français sont en préparation ou en tournage : La nuit des enfants rois, Émilie Jolie, Un monstre à Paris, L’illusionniste, Le soldat rose, Pourquoi j’ai (pas) mangé mon père, Le chat du Rabbin, Ernest et Célestine …


L’animation française est un genre cinématographique aux savoir-faire créatif et industriel reconnus dans le monde entier, qui se bat pour faire exister ses films face à la puissance américaine. Son avenir dépend aussi d'une meilleure reconnaissance et on connaît l’importance en ce domaine de la Cérémonie des César tant en France qu'à l'étranger.


Aux États-Unis on attribue chaque année deux Oscars à l’animation (court et long-métrage). L’académie des Oscars vient d’honorer la production française d’animation en nominant un long métrage (Brendan et le secret de Kells) et deux courts métrages (French Roast et Logorama) pour sa prochaine cérémonie. Au Royaume-Uni, il existe également deux Bafta pour l’animation. En Espagne c’est le Goya … Enfin, les European Films Awards viennent de créer un Award pour l'animation qui a été attribué à un film français, Mia et le Migou.


Nous souhaitons que l’animation française puisse bénéficier d’une telle reconnaissance sur son propre territoire. C’est pourquoi, nous venons, Monsieur le Président, Mesdames et Messieurs les Administrateurs, vous demander officiellement la création d'un César du meilleur film d’animation. Il viendrait couronner les efforts et la créativité de toute une profession et nous aiderait à  faire reconnaître le talent des artistes, auteurs et techniciens
".

Rédigé par Cinéstarsnews

Publié dans #News- Actu

Commenter cet article