Le virage rock de Rihanna

Publié le 14 Novembre 2009

Jeudi soir, la chanteuse a présenté à Paris son nouvel album «Rated R», qui sort le 23 novembre prochain…
Est-ce la fin de l’innocence pour Rihanna? Pour son nouvel album Rated R, présenté jeudi soir à Paris avant sa sortie le 23 novembre prochain, la chanteuse a troqué son joli sourire et son R’n’B fiévreux pour une ambiance beaucoup plus rock et plus sombre. Comme si cet album lui avait servi d’exutoire pour tourner la page de cette triste année marquée par son agression par Chris Brown, en février dernier.
 
Références à Chris Brown
 
Car à l’écoute de l’album, il est impossible de ne pas penser à cette soirée. «J’ai essayé de recoller les morceaux mais tu as agi comme un idiot», chante-t-elle dans «Stupid in love». «Je t’ai laissé m’atteindre une fois de plus, c’en est assez», affirme-t-elle dans «Cold case love», écrit par Justin Timberlake. Mais impossible d’en savoir plus: la consigne a été donnée aux journalistes de ne poser aucune question sur sa vie privée et sur Chris Brown, la chanteuse s’étant déjà largement exprimée lors d’une interview à la télévision américaine.
 
Puis, dans la chanson «Photographs» écrite par Will.i.am des Black Eyed Peas, Rihanna évoque le tourbillon médiatique qui a suivi son agression. «Je me suis couchée en Rihanna et je me suis réveillée en Britney Spears», avait-elle confié lors d’une interview accordée au magazine américain Glamour. «A l’origine, Will.i.am avait écrite cette chanson pour les Black Eyed Peas mais en l’entendant, je me suis: c’est ma chanson, c’est ma vie, il me la faut», a-t-elle expliquée devant des journalistes conquis.
 
Rock
 
Ce titre presque aérien dopé à l’électro est d’ailleurs la seule bouffée d’oxygène de Rated R, qui fait la part belle aux basses vombrissantes, aux riffs des guitares électriques (le guitariste Slash lui a d’ailleurs fait l’honneur d’apparaître sur «Rockstar 101») et aux beats percutants, presque agressifs.
 
A coup sûr, cet album, réussi quoique triste, en surprendra plus d’uns par son virage rock et son ambiance légèrement macabre. Le recours aux armes est évoqué dans deux chansons «Russian Roulette» et «G4L».



La chanteuse chercherait-elle à en découdre, à se recomposer une image de femme forte fragilisée par la diffusion du cliché de son visage tuméfié dans la presse. Rihanna a même travaillé sa voix, la tirant vers les graves comme elle le fait dans le titre rageur «Run this town», qui devait apparaître dans Rated R et qu’elle a finalement abandonné à son mentor Jay Z.


 
Femme fatale
 
Même noirceur pour la pochette de son album - une photo d’elle en noir et blanc, une main dissimulant la moitié droite de son visage, prise par la photographe Ellen Von Unwerth. «C’est une façon d’expliquer que d’un côté, je peux être vulnérable et de l’autre plus forte», a-t-elle reconnu devant les journalistes, jeudi soir, vêtue d’un corset or sur une robe blanche aux marbrures mauves qui découvrait largement ses jambes. «Mon image est très sexy, mais elle reflète d’abord ce que je suis, a souligné la chanteuse. La façon dont je m’habille peut en énerver certains, mais je ne vais pas changer pour ça.»
 
De quoi effrayer quelques prétendants. «Les hommes n’osent pas m’aborder, ils craignent ma réaction», a-t-elle déclaré, répondant d’un «no» lapidaire à un journaliste qui lui demandait si elle avait un petit ami actuellement. Du haut de ses 21 ans, la chanteuse, qui pèse près de 12 millions d’albums vendus, pose plus que jamais en femme fatale, mais pas encore apaisée.

Rédigé par Cinéstarsnews

Publié dans #Musique

Commenter cet article